C’est bon, vous vous êtes mis à l’anglais et vous maîtrisez plutôt bien: «Brian is in the kitchen» c’est acquis. En résumé vous êtes le «pro» des phrases simples Sujet/Verbe/Complément. C’est déjà bien mais vous avez envie d’étoffer vos conversations et de passer à l’étape suivante: former une phrase complexe. Afin de former une phrase complexe (c’est-à-dire une phrase avec deux propositions), on utilise généralement WHO, WHOM et WHICH. Mais avec ces trois là, pas facile de s’y retrouver et vous vous emmêlez facilement les pinceaux. Alors, lequel choisir et pourquoi ? En bref, comment choisir le «bon» ? Petite explication des différences entre ces trois mots en -WH.

WHO, WHOM, WHICH : A quoi ça sert ?

Tout d’abord, un petit arrêt grammatical s’impose : Who, Whom et Which appartiennent à la catégorie des pronoms c’est-à-dire qu’ils remplacent un nom. Ensuite, il est important de savoir que WHO, WHOM et WHICH sont ce qu’on appelle des pronoms RELATIFS c’est-à-dire qu’ils introduisent une proposition relative.

Petit rappel : La proposition relative.

Mais c’est quoi une proposition relative me direz vous? Attention n’ayez pas peur du jargon quelques peu technique qui va suivre… Tout va bien se passer !
Une proposition relative est tout simplement une proposition subordonnée c’est-à-dire une proposition qui ne peut exister toute seule et qui n’a donc pas de sens sans une proposition principale.
Une proposition relative est donc une proposition subordonnée qui est introduite par un pronom relatif d’où son nom de proposition relative: En français, une proposition relative peut être introduite par les pronoms relatifs tels que QUI, QUE, DONT… En Anglais, on utilisera notamment les pronoms relatifs WHO, WHOM et WHICH.

Afin de bien comprendre comment fonctionne une phrase complexe avec proposition relative, voici un exemple :
Léa aime Martin QUI est son voisin.
Léa loves Martin WHO is her neighbour.

Dans cet exemple, la phrase complexe « Léa aime Martin QUI est son voisin/Léa loves Martin WHO is her neighbour » se compose d’une proposition principale qui est « Léa aime Martin /Léa loves Martin ». Vous remarquerez que cette proposition principale peut « exister » toute seule, elle est grammaticalement correcte.

Puis, la proposition relative, celle qui dépend de la principale et celle qui complète la principale, (ici en précisant que Martin est le voisin de Léa), est donc introduite par le pronom relatif QUI en français et WHO en anglais. La proposition relative ne peut « exister » toute seule, elle a besoin de la proposition principale pour avoir du sens.

Ainsi dans cette phrase complexe on a donc :
[Léa aime Martin/Léa loves Martin] = proposition principale [QUI est son voisin/WHO is her neighbour] = proposition relative
Assez de jargon linguistique et passons à la pratique…

La proposition relative en Anglais : quels pronoms relatifs choisir ?

Voici les trois exemples sur lesquels nous allons nous pencher :

The man WHO is her boyfriend is nice.
He said he hates her boyfriend WHOM she loves.
Martin likes watching movies WHICH are thrillers.

Dans ces trois exemples, les pronoms (ici en majuscules) remplacent respectivement le nom « man », « boyfriend » et « movies ». Si on a bien compris la fonction d’un pronom, il faut maintenant apprendre à choisir celui qui est grammaticalement correct. Comment faire ce choix ? Quelques règles de base vous permettront de ne pas vous tromper.

WHO

En tant que pronom relatif, on l’emploie après un antécédent HUMAIN.
ex : This man WHO is her boyfriend is nice.
Pour rappel, on appelle «antécédent» le mot ou groupe de mots qui précède le pronom relatif et auquel il se réfère.

Pour bien comprendre la construction de cette phrase complexe, faisons de cette phrase complexe, deux phrases simples. Ainsi pour l’exemple ci-dessus on obtiendrait :
This man is her boyfriend. This man is nice. = Cet homme est son petit ami. Cet homme est gentil.

On voit bien que dans ces deux phrases man est à chaque fois sujet. Afin de construire la phrase complexe: Cet homme QUI est son petit-ami est gentil, on utilise en français un pronom relatif. Dans la phrase française l’antécédent du pronom QUI est humain «cet homme» et le pronom a pour fonction sujet dans la relative.

Il en est de même dans la phrase anglaise : dans cet exemple, on a fait le choix de WHO car l’antécédent est «the man», un antécédent humain.

Attention : en anglais, les animaux familiers peuvent être considérés comme « humain », ainsi les anglais seront plus à même d’utiliser le pronom WHO lorsqu’il s’agit de leur animal de compagnie : ex : She loves her cat who is black.

WHOM

On utilise le pronom WHOM lorsqu’il joue le rôle de complément dans la relative.
Ex : He said he hates her boyfriend whom Laura loves. = Il a dit qu’il déteste son petit-ami qu’elle aime.

Dans ce cas, whom dans la relative [whom Laura loves], est complément du verbe love. Afin de se rendre compte que whom joue bien le rôle de complément, revenons à nos deux phrases simples : He said he hates her boyfriend/ Laura loves her boyfriend. Ainsi on s’aperçoit que boyfriend a pour fonction complément d’objet. WHOM qui remplace «boyfriend» dans la relative ne fait pas l’action et donc n’est pas sujet. Au contraire, il «subit» l’action puisque c’est Laura qui est sujet, qui «fait l’action» de l’aimer.

WHICH

Au contraire de WHO, WHICH introduit une proposition relative lorsque l’antécédent de celui-ci est NON HUMAIN ou «neutre».
Ex : Martin likes watching movies WHICH are thrillers.
L’antécédent de WHICH est ici « neutre », il s’agit de movies.

Petit complément pour bien comprendre la différence entre WHO et WHOM.

who-whom-whichVous arrivez à utiliser correctement WHO et WHICH ? Antécédent humain, antécédent non- humain, vous maitrisez ! Cependant vous avez encore du mal entre WHO et WHOM, tout ça n’est pas très clair. Pas de panique, les anglais ont aussi du mal! A vrai dire, l’utilisation de WHOM est de plus en plus perçu comme appartenant à du langage soutenu et certains anglais peuvent faire l’impasse dessus. Ce n’est pas une raison pour en faire autant! Vous êtes motivés pour vous perfectionner en anglais alors autant l’apprendre correctement.

L’important à comprendre est que WHO est utilisé quand il fait référence à un sujet. Le sujet fait l’action : Benjamin is a good student WHO reads a lot of books.
WHO remplace Benjamin qui est sujet de l’action [reads a lot of books].

Au contraire, WHOM fait référence à l’objet de l’action. Ainsi on dira :
It is someone WHOM benjamin talked about car WHOM remplace «someone» qui est «l’objet» des paroles de benjamin. Benjamin «fait l’action» de parler à propos de cette personne.

Autre exemple pour bien différencier les deux :
She is the girl who decided to leave France. ==> SHE decided. WHO remplace donc bien le sujet « She ».
She is the girl whom he decided to leave France with. ==> HE decided to leave France with HER. WHOM remplace bien le complément « girl ».

Comme je vous le faisais remarquer un peu plus haut, WHOM est peu employé par la majorité des Anglais. En fait, tout est une question de registre de langues. WHOM s’apparente à du langage soutenu. Donc, si vous souhaitez parler du mieux possible, utilisez WHOM ! Pour ceux qui préfère apprendre le langage d’un anglais « lambda », voici ce que vous serez plus à même d’entendre et de lire :
Pour remplacer WHOM, qui est grammaticalement le plus correct mais qui est utilisé rarement dans le langage courant, les anglais auront tendance soit à le supprimer totalement :
ex : She is the girl he married.
ou d’introduire la relative avec la conjonction de subordination (le mot qui relie principale et subordonnée) THAT.
Ex : She is the girl THAT he married.

Ainsi pour résumer :

On utilise WHO lorsque le mot qui le précède est humain .
On utilise WHICH lorsque le mot qui le précède est non-humain.
On utilise WHO lorsque le pronom est sujet dans la relative c’est-à-dire qu’il fait l’action.
On utilise WHOM lorsque le pronom est complément dans la relative c’est-à-dire lorsqu’il n’est pas le sujet de l’action et que le mot qui le précède est humain.

Si vous avez bien compris cette leçon, fini les phrases simples ! A vous les phrases complexes à n’en plus finir et ce dans un anglais grammaticalement impeccable !