Vous vous sentez enfin prêts, vous vous êtes inscrit pour passer votre TOEIC ! Le TOEIC (test of english for international communication) pour ceux qui ne le savent pas est un test qui permet de valider votre niveau d’anglais autant au niveau de la compréhension orale que de l’expression écrite. Aujourd’hui le TOEIC est un test qui peut s’avérer obligatoire pour certains étudiants d’école de commerce par exemple afin de valider leur année . C’est aussi un excellent moyen pour que les recruteurs sachent votre niveau d’anglais. Passer le TOEIC permet donc, vous l’avez compris, de rajouter une corde à votre arc ! 🙂 Mais alors en quoi consiste t-il ? Comment le préparer correctement ? En bref, comment réussir son TOEIC ?

Le TOEIC : Savoir à quoi s’attendre.

Comme tout examen, quand vous passez le TOEIC vous n’aurez pas de surprise ! Tout du moins au niveau de la forme de l’examen ! La première chose avant même de se lancer bille en tête dans la lecture des nombreux manuels de préparation du TOEIC qui existent sur le marché actuellement, il faut d’abord se renseigner sur les différents exercices qu’il vous sera demandé.

Le TOEIC comprend deux grosses parties : une première appelée « Listening » puis la deuxième « Reading ». Le TOEIC se déroule en deux heures de temps et le score le plus haut que vous pouvez atteindre est 990. C’est donc un test intensif qui demande une grande concentration surtout pour les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec l’anglais et qui doivent donc redoubler d’effort lors de ce test. Ça tombe donc sous le sens, avant de passer le TOEIC on mange bien, on dort bien et avant le début des épreuves on souffle un grand coup pour déstresser  !:)

La partie « Listening »

Lors de cette partie, les capacités d’écoute des candidats seront mis à rude épreuve. Les candidats écoutent plusieurs questions et courtes conversations en anglais puis par la suite répondent à des questions sur ce qu’ils ont entendu. Quelques détails pratiques, pensez à bien noircir la petite case ronde lorsque vous répondrez afin que la machine qui corrige le test ne soit pas perdue !;) Et bien sûr on ne se déconcentre pas. Dans la partie « Listening » vous aurez affaire à des questions sur des descriptions d’images, écoute de questions-réponses, de dialogues.

La partie « Reading »

Dans cette partie, les candidats lisent (eh oui « reading » !;) ) des documents puis répondent à des questions. Vous devrez alors compléter des phrases, des textes et de répondre à des questions de compréhension sur un puis deux textes. Libre à vous de commencer par l’exercice qui vous plaît le plus, il n’y a pas d’ordre imposé dans cette partie. Vous gérez le temps comme bon vous semble. Et n’oubliez pas si vous êtes pris par le temps, on n’oublie pas de cocher les petites cases même au hasard car au TOIEC il n’y a pas de point négatif !

Comment réussir son TOEIC ?

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre ce qui évitera d’arriver les mains dans les poches et de découvrir en quoi consiste le TOEIC, voyons comment optimiser son score ! 🙂

Des points de grammaire indispensables

reussir toeicPour réussir son TOEIC c’est bien entendu une préparation de longue haleine. Bien évidemment les personnes ayant vécu quelques temps dans les pays anglophones auront plus de facilités mais cela ne fait pas tout ! Ce qui est important c’est de connaître quelques points importants de la grammaire anglaise tels que les mots de liaisons, le superlatif et le comparatif, le choix de l’article (a/an/the/ou rien)… Vous trouverez de nombreux articles sur des points de grammaires anglaises dans notre page dédiée à la grammaire anglaise. N’hésitez pas à aller les lire cela peut vous être utile ! C’est vraiment une chose essentielle la grammaire pour le TOEIC et la maîtriser permet aussi bien de mieux s’en sortir dans la partie « listening » que dans la partie « reading ».

Le vocabulaire spécifique au TOEIC

Si le TOEIC est un test particulièrement apprécié par les recruteurs c’est aussi parce que le vocabulaire utilisé se rapproche du monde des affaires ou en tout cas de choses assez pratique comme le restaurant, l’usine, le travail, le temps qu’il fait, les voyages d’affaires… Maîtriser ce genre de vocabulaire permet d‘être à l’aise tout au long de l’épreuve. Ça vous évitera de perdre trop de temps à vous demander le sens de tel ou tel mot ! De même vous retrouverez sur notre page vocabulaire d’anglais de nombreux articles de vocabulaire.

Les pièges classiques à éviter

Le TOEIC reste un examen est bien souvent dans les examens, les candidats les plus doués sortent du lot en ne tombant pas dans les pièges (fait exprès pour justement « faire le tri » entre les candidats!). Ce que j’appelle « pièges » est par exemple de faire bien la différence entre des mots qui se prononcent PRESQUE pareil ou des mots qui peuvent être utilisés de différentes manières et avoir des sens complètement différents.

Ex : The weather is good today = Il fait beau aujourd’hui.
Ex : Whether you like it or not, I will do it. = Que tu le veuilles ou non, je le ferai.
Ex : I will be back in one hour = Je reviendrai dans une heure.
Ex : My back hurts = Mon dos me fait mal.

Voilà donc quelques pistes pour être prêt le jour de l’examen ! Pas de miracle donc, il faut miser sur l’apprentissage des points essentiels de la grammaire anglaise, du vocabulaire et bien sûr un moral d’acier et une concentration à toute épreuve ! Bon courage à celles et ceux qui pensent passer le TOEIC !