Il y a quelques temps vous aviez pris la décision de tenter votre chance à l’étranger et de trouver un travail! Vous avez peut-être suivi nos conseils pour faire votre CV en anglais… Après avoir postuler à de nombreux jobs, on vous a enfin recontacté pour passer un entretien (To have an interview). Et là, le stress monte ! On souffle un bon coup, c’est déjà une très bonne chose, il ne reste plus qu’à prouver au recruteur que vous êtes la personne parfaite ! Passer un entretien n’est déjà pas chose facile quand c’est dans sa langue maternelle mais quand il faut le passer dans une langue étrangère, à savoir l’anglais en ce qui nous concerne, il va falloir redoubler d’efforts ! Voici donc quelques conseils précieux pour réussir son entretien d’anglais…

Deux types d’entretien

Cet article « Comment réussir son entretien en anglais » s’adresse à deux profils : en effet vous pouvez tout à fait passer un entretien pour un poste dans une entreprise française et devoir parler anglais lors de votre entretien de recrutement. En effet, c’est souvent le cas pour des postes liés au commerce international, au tourisme… en gros, si sur l’annonce il y avait marqué « anglais exigé » vous pouvez vous attendre à quelques questions en anglais ! Bien souvent donc le recruteur passera du français à l’anglais lors de l’entretien donc autant se préparer pour ne pas être pris au dépourvu.

Bien évidemment quand vous postulez pour un job à l’étranger, un entretien 100% en anglais vous attend ! Mais si vous avez postulé c’est que vous vous en sentez capable, non ?

Le travail en amont pour réussir son entretien en anglais

Les premières recherches

Premier travail que vous devez faire c’est de partir à la pêche aux infos ! Il faut s’informer sur l’entreprise pour laquelle vous avez postulé, son secteur d’activité… tous ce qui vous paraît utile pour l’entretien.

Une fois ce travail fait, vous pouvez alors vous consacrer à l’apprentissage de quelques mots de vocabulaire liés au milieu dans lequel vous allez travailler : le commerce international, serveur à l’étranger, etc.

Ces petites recherches effectuées, le plus gros du travail commence car il faut maintenant s’entraîner à l’oral. Appelez à la rescousse un ami afin de simuler un entretien ! Si cet ami est anglophone c’est deux fois mieux !;) Vous pouvez même vous filmer afin de voir un peu votre comportement et d’entendre votre accent. Se voir à l’écran peut être un magnifique électrochoc pour travailler sur vos points faibles.

Le travail de l’oral : anticipation et répétition à voix haute

Anticiper autant que vous le pouvez les questions que votre recruteur est susceptible de vous poser. Comme dans tout entretien vous pouvez vous attendre à la fameuse question « Have you any questions for me ? » (« Avez-vous des questions ? »). Préparez donc quelques questions que vous aimeriez poser au lieu de vous contenter d’un « No » qui ne vous fera certainement pas gagner des points auprès du recruteur. Vous pouvez alors vous entraîner à y répondre à voix haute et le must du must en présence d’un ami anglophone qui traquera la moindre petite faute afin que votre anglais soit parfait le Jour-J !

Concernant les petites fautes, si bien entendu il est préférable de parler un anglais correct grammaticalement, certains recruteurs, selon le poste auquel vous postulez, n’exigent en réalité de votre part que vous soyez seulement capable de comprendre et de vous faire comprendre. Si vous avez vraiment du mal à vous lancer à l’oral sans notes, n’hésitez pas à vous préparer des petites fiches avec des mots clefs, ou même une phrase complète ! Mais attention, il faudra se détacher de vos fiches lors de l’entretien !

De la même façon, on vous demandera certainement votre parcours universitaire, professionnelle, vos motivations… préparez donc un petit résumé de votre parcours ainsi que vos qualités et défauts !

Voici quelques questions que votre recruteur est susceptible de vous poser :

Tell me about yourself = Parlez moi de vous
Tell me a bit more about yourself…= Parlez moi un peu plus de vous
Why are you applying for this job? = Quelles sont les raisons qui vous ont poussées à postuler ?
What are your hobbies ? = Quelles sont vos passions ?
Why did you leave your last job ? = Pourquoi avez vous quitté votre dernier emploi ?
What are your strengths and weeknesses ? = Quelles sont vos qualités et vos défauts ?
Why should we hire you ? = Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

Pas besoin d’aller bien loin pour du vocabulaire qui pourrait bien vous être utile pour réussir votre entretien en anglais : sur notre page spéciale vocabulaire anglais, vous trouverez une rubrique sur le vocabulaire du monde du travail.

Pendant l’entretien

entretien en anglaisÇa y est c’est le jour-J ! On boit son café, on s’habille de manière correcte ( le short et les tongs restent au placard!) et surtout on est ponctuel! Arriver en retard à un entretien vous fera clairement mal voir par le recruteur et ça rajoutera une dose de plus de stress pour vous ! Rien de bon en résumé !

Si lors de votre entretien, vous ne comprenez pas ce que le recruteur vient de vous demander, il ne faut pas hésiter à lui demander de répéter sa question… le tout poliment bien entendu : « Could you repeat please ? , Sorry I did not understand your question… » (« Pourriez vous répéter ? Désolé, je n’ai pas compris votre question ».)
De même, si vous tombez sur un recruteur qui parle très très vite (peut-être une façon de vous tester), il ne faut pas hésiter à lui demander de ralentir le rythme ! Vous n’êtes tout de même pas un natif, le recruteur comprendra : « Could you speak slower, please ? » (« Pourriez vous parler plus doucement ? »)

Comme vous vous en doutiez un entretien quel qu’il soit, dans sa langue natale ou en anglais, ne s’improvise pas ! En tout cas, ça ne s’improvise pas si vous souhaitez avoir toutes les chances de votre côté ! « Practice makes perfect » (« C’est en forgeant que l’on devient forgeron ») disent les anglais donc c’est à vous de jouer maintenant… ou plutôt c’est à vous de travailler! 😉 On ne le dira jamais assez mais pour être à l’aise en anglais, il faut le pratiquer au quotidien ! Alors pourquoi pas vous brancher sur une radio anglaise ou bien vous mettre à lire des journaux anglais ? En voilà une bonne idée pour être au top !