Depuis quelques temps, une petite idée vous trotte dans la tête : vous avez envie de passer quelques temps à l’étranger, découvrir une nouvelle culture, perfectionner votre anglais… Mais bon il faut être réaliste pour passer du temps à l’étranger il vous faut de l’argent ! Alors pourquoi pas trouver un job ? Mais quoi faire ? Serveur ? Non c’est pas vraiment votre truc et puis vous souhaitez partir à l’étranger mais pas sans sécurité ! Alors pourquoi ne pas devenir fille/fils au pair ? C’est une belle opportunité pour découvrir un pays anglophone et perfectionner votre anglais… en contre partie il faudra s’occuper des enfants de votre famille d’accueil et vous êtes payé ! Ça semble plutôt une bonne idée. Voyons donc ensemble comment devenir fille au pair.

Se poser les bonnes questions

Devenir fille au pair ne s’improvise pas. C’est un projet qui doit être mûrement réfléchi avant même de commencer des démarches. En effet, il est déjà nécessaire que vous aimiez vous occuper d’enfants. Si vous ne supportez pas un bébé qui pleure ou les caprices d’un enfant, ça risque d’être compliqué tout de même !

Si au contraire vous vous sentez capable de vous occuper d’un enfant (voir de plusieurs) c’est-à-dire de l’habiller, de lui faire à manger, de jouer avec, de s’occuper des devoirs et aussi il est vrai de faire quelques taches ménagères (car vous êtes désormais un membre à part entière de la famille d’accueil), alors n’hésitez plus et lancez vous !

Un deuxième point important est la connaissance de la langue. En effet, il faut aussi être réaliste et se demander si votre niveau d’anglais est suffisant pour un séjour comme celui ci. En effet, si devenir fille au pair est un excellent moyen pour pratiquer la langue au quotidien, il faut tout de même avant de débarquer avoir quelques bases dans la langue de la famille d’accueil : tout simplement afin de vous faire comprendre auprès des enfants que vous aurez en charge, de les alerter sur de potentiels dangers, etc.

Ce qui est important c’est que vous soyez responsable car les parents vont font confiance en vous confiant la prunelle de leurs yeux ! Donc si vous voulez être fille au pair seulement pour profiter du pays sans autre motivation et surtout sans l’envie de vous occupez d’enfants, passez votre chemin !

Les démarches pour être fille au pair

C’est bien gentil me direz vous, même si vous vous sentez prêt à sauter le pas, comment faire concrètement pour devenir fille au pair ? Suivez le guide…

Les pré-requis pour être fille au pair : Monter son dossier

Afin de devenir fille au pair, il faut d’abord correspondre à certains critères autres que d’apprécier les enfants. Les conditions pour devenir fille au pair peuvent différées selon le pays dans lequel vous souhaitez aller. Généralement les jeunes au pair sont âgés de 17 à 27 ans (à partir de 18 ans aux États-Unis), il faut être prêt à partir à l’étranger sur une période variant de 2 mois à plus d’une année, avoir un casier judiciaire vierge et bien entendu pouvoir justifier d’une certaine expérience (lettres de recommandations) avec les enfants (baby-sitting, animatrice en centres de loisirs…). Il faut bien avoir à l’esprit que vous travaillerez entre 25 à 35 heures par semaine (voir plus), ce n’est donc clairement pas des vacances !

Trouver une famille : par agence ou en solo

Vous avez donc pris votre décision : vous allez devenir fille au pair ! Il est maintenant temps de trouver votre future famille d’accueil. Deux choix s’offrent alors à vous : soit vous décidez de passer par une agence spécialisée soit vous avez fait le choix de vous débrouiller tout seul pour dénicher la famille parfaite ! C’est souvent plus facile de trouver une famille d’accueil via une agence, qui néanmoins vous vous en doutez ne le fait pas de bon cœur et donc vous demandera une compensation financière (Comptez au moins 150 euros de frais d’agence). Passer par une agence est souvent apprécié car plus sécurisant : si il y avait par malchance des problèmes avec la famille d’accueil vous pourriez plus facilement vous en sortir et discuter avec des membres de l’agence. Cependant, il est tout à fait possible de tomber sur une excellente famille par vous même, en surfant sur les nombreux forums pour jeunes souhaitant être au pair. Le hic c’est que vous n’avez pas vraiment de garanties quant à la « qualité » de la famille d’accueil.

Communiquer avec la famille

fille au pairPour éviter la moindre déception lors de votre arrivée, prenez le temps en amont d’échanger énormément avec la famille : leur mode de vie, ce qu’ils attendent de vous, l’âge des enfants, les caractères des enfants, votre paie (comptez environ 50-60 euros/semaine pour une famille honnête mais attention aux arnaques d’où l’intérêt d’en parler!), vos jours de congés, etc. Toutes questions qui vous passent par la tête sont bonnes à poser ! D’autant plus que poser autant de questions ne peut être que rassurant pour la famille qui se dira que vous êtes vraiment investis et que vous n’arrivez pas les mains dans les poches ! Ne vous contentez pas de simples mails, n’hésitez pas à faire des Skypes par exemple c’est encore mieux pour voir si le feeling passe bien.

Attention, petit conseil pour les fumeurs : évitez à tout prix de partager votre vice avec la famille d’accueil ou à l’organisme par lequel vous passez pour trouver une famille, ça donne une très mauvaise impression et c’est souvent rédhibitoire ! Un petit mensonge nécessaire donc si vous souhaitez devenir fille/fils au pair.

Voilà donc les points essentiels à connaître pour devenir fille au pair. Il ne vous reste plus qu’à faire les démarches, débarquer dans votre deuxième famille, chouchouter les enfants tout en perfectionnant votre anglais, le tout pour une expérience inoubliable !